delirium

 

DELIRIUM

de Lauren Oliver


Edition Hachette

Collection Black Moon

 

 Lena vit dans un monde où l’amour est considéré comme la pire des maladies. Un monde où tous les jeunes subissent à leur majorité une opération du cerveau pour être immunisés. À quelques mois de ses dix-huit ans, Lena aspire presque à subir à son tour le Protocole car depuis toujours amour rime pour elle avec souffrance et danger. Jusqu’à ce qu’une rencontre inattendue fasse tout basculer. Avant, tout était simple, tout était organisé. Mais est-ce vraiment vivre que de laisser la société tout prévoir pour vous ? Vos amis, vos amours et votre avenir ? Imaginez qu’on vous prive de tout sentiment. Que la liberté ne soit plus qu’un vieux souvenir dénué de sens.

Jusqu’où iriez-vous pour garder le droit d’aimer ?

 



Je viens de finir Delirium, j'étais sceptique avant de commencer, il faut dire que j'ai eu quelques déboires avec deux ou trois romans Young Adult ces dernières semaines, au point de les abandonner. alors me lancer dans un premier tome d'une série Young Adult ça ne me tentait plus vraiment .

Et puis je l'ai sorti de l'étagère, parce que je m'y étais engagée pour le challenge Livr'a'deux, et que peut être ce livre allait me réconcilier avec ce type de livres.

Ce n'est pas un coup de coeur, mais j'ai passé un très bon moment en compagnie de Lena, Hana et Alex.

Il faut s'imaginer un monde, futur imaginaire, où l'amour a été banni, considéré comme la pire maladie qui soit, une maladie qui sème le trouble, une maladie mortelle.

Pour l'éradiquer totalement, Portland est retranchée derrière des clôtures électrifiées, ses citoyens vivant reclus, et "guéris" par une opération appelée Protocole, opération pratiquée dès 18 ans pour éviter tout risque de contamination.

Société sans amour, sans sentiments, sans plaisir...Société apeurée, soumise, à qui l'on ment.

C'est dans cette ville de Portland que l'on découvre la vie de Lena, jeune fille de 17 ans, en fin d'année scolaire, prête et impatiente de subir le Protocole dans quelques semaines. Prête à être appariée à un garçon, choisi pour elle par le gouvernement, parcequ'il en est ainsi dans ce monde, le gouvernement décide de tout, pour tous.

Aucun comportement déviant, aucune rébellion, aucun écart, n'est admis, toléré...

La vie de Lena va bientôt se fissurer, ses certitudes vont être ébranlées.

J'ai beaucoup aimé découvrir cet univers, ces personnages. Je me suis attachée sans mal aux personnages (ce qui relève presque de l'inédit, j'ai plutôt du mal à m'attacher aux personnages surtout en dystopie).

J'ai beaucoup aimé Hana, c'est une fille dynamique et loyale. (mais j'avoue avoir des doutes...et si c'était elle qui avait balancé Lena et Alex pour la maison où ils se retrouvaient ? )

Lena est bien plus réservée, plus soumise, plus conditionnée, mais elle va beaucoup changer au cours de ce tome.

J'ai aussi beaucoup apprécié l'écriture de l'auteur, fluide et agréable, presque poétique, bien que parfois un peu trop descriptive (mais ça fait aussi son charme)

Un point noir par contre : c'est lent ... très lent, je m'attendais à plus, plus d'action, de rébellion, de soulèvement, mais étant le premier tome d'une trilogie, je lirais la suite, en esperant que ça soit plus enlevé.

Je me suis laissée prendre au jeu en tout cas, moi qui n'aime pas du tout le style "romance" là j'ai apprécié la façon dont la romance est amenée, son évolution, dans ce monde là.

Il n'y a plus qu'à découvrir la suite dès que possible.

 

 

livradeux

Livre lu dans le cadre du challenge Livra'deux pour pal'Addict

en binôme avec une Pal-Addict-totalement-incurable Letterbee

son billet sur Divergent ICI , qu'elle a choisi de lire lors de ce petit challenge

 

jeunesse

Cette lecture compte pour le Baby Challenge Livraddict 2012 catégorie jeunesse

j'en suis donc à 8/20

(9/20 si je compte Indiana Teller que j'ai abandonné pour cause d'ennui ..)