DSCN6631

172 heures sur la Lune

de Johan Harstad

Editions Albin Michel - Collection Wiz

 

 

2010 - Des grands pontes de la Nasa, décident d'envoyer trois adolescents sur la Lune.

Opération communication, pêche aux investisseurs...

 

2018 - La Nasa lance son opération dans le monde entier, une loterie,

où chaque adolescent quelque soit sa nationalité, peut participer.

"Tu veux aller sur la Lune ?

Tu as entre 14 et 18 ans ?

Viens passer 172 heures sur la Lune dans la base lunaire Darlah 2"

 

Mia est norvégienne, une jeune fille passionnée et rebelle,

et si elle n'éprouve pas la moindre envie de participer,

à ce qu'elle considère comme du temps perdu,

ses parents, eux, ont très envie de la voir participer à ce projet.

Au point de l'inscrire à son insu...

 

Midori est japonaise, mal-aimée des autres élèves,

elle a fini par trouver sa place dans un groupe de jeunes gens hors de l'école,

déterminée, elle ne souhaite qu'une chose : partir, s'enfuir, s'évader,

de cette vie monotone toute tracée qui l'attend...

Elle rêve de liberté, d'espace... des Etats-Unis !

Alors ce voyage sur la Lune, c'est peut-être sa porte de sortie.

 

Antoine, est une jeune français, parisien, souffrant d'une rupture amoureuse.

Peut-être que mettre de la distance avec celle qui l'a tant blessé,

est la chance de l'oublier ?

La Lune... difficile de faire plus éloigné !

 

Tous les trois, enthousiastes ou non, vont remporter la loterie,

tous les trois vont être pris dans le tourbillon médiatique,

et vont faire une expérience unique.

 

Mais la Nasa n'a pas été honnête, ni avec les trois jeunes gens, ni avec le public.

Elle a camouflé des faits.

La Lune pourrait bien se révéler extrêmement dangereuse.

 

"172 heures sur la lune" est un roman unique.

A la fois "thriller" et "roman de science-fiction", il démarre pourtant lentement.

Très lentement, comme pour mieux nous engluer.

Mais la tension monte crescendo, de phénomènes étonnants, surnaturels,

en révélations inquiétantes...

L'auteur a su me tenir en haleine, m'interpeller, m'inquiéter pour les trois jeunes.

La tension continue de monter, l'angoisse arrive à petits pas feutrés.

Je me suis laissé prendre au piège de ce roman, espérant que la situation s'améliore,

espérant que les personnages trouvent une solution,

que la Nasa leur vienne en aide... En vain.

Un huis clos prenant, un très bon roman !

 

"Ils sont trois à partir.

Personne ne viendra les sauver..."