DSCN8396

La Passe-Miroir

Livre 1 - Les Fiancés de l'Hiver

de Christelle Dabos

Editions Gallimard

 

 

Ophélie est une jeune femme introvertie, discrète, si maladroite qu'elle fût surnommée dès l'enfance,

"Mam'zelle Fonce-dans-le-mur".

Mais elle est aussi dotée de dons fabuleux, celui de pouvoir "lire" le passé des objets rien qu'en les touchant,

mais elle peut aussi, se plonger littéralement dans un miroir, pour sortir par un autre loin de là.

Sa vie sur l'arche Anima, est rythmée par ses visites à son grand-oncle au bâtiment des Archives familiales,

et son travail au Musée d'histoire primitive, qui la passionne.

Mais la vie d'Ophélie va basculer, quand après avoir réussi à échapper à plusieurs mariages avec des cousins,

elle se retrouve promise à un homme du Pôle, une arche glaciale, à la réputation tout aussi froide.

Elle va devoir épouser, contrainte, un certain Thorn, qu'elle n'a jamais rencontré,

et quitter son arche, sa famille, ses petites habitudes auxquelles elle tient tant, pour faire face à l'inconnu...

Propulsée contre son gré au Pôle, à la Citacielle, cette cité flottante centre politique et diplomatique de l'arche,

elle y découvre un climat et des habitants plus qu'hostiles, un monde bien différent de celui d'où elle vient.

Et cet homme qu'elle doit épouser, si rude, si grand, couturé, renfrogné, effrayant... il lui fait froid dans le dos !

La petite Ophélie, si posée, si effacée, va devoir affronter cette nouvelle vie,

avec tous les petits aléas qu'elle comporte : secrets, mensonges, faux-semblants, complot, meurtres...

Pourquoi, à peine arrivée, doit-elle rester confinée chez la tante de Thorn ?

Et ce Thorn, qui est-il ? Pourquoi c'est elle qu'on lui a choisi, elle si différente de lui ?

À qui va-t-elle pouvoir faire confiance à la Citacielle, pour l'aider à dénouer ces mystères ?

 

 

J'ai pris un très grand plaisir à découvrir ce roman de Christelle Dabos,

lauréate du "Concours du premier roman jeunesse", sur 1362 textes participants,

organisé par Gallimard Jeunesse, RTL et Télérama.

Et après lecture, je peux le dire : c'est un prix bien mérité !

Christelle Dabos a su m'emporter totalement dans le monde qu'elle a créé, un monde foisonnant de détails,

d'imagination débordante, un monde étonnant, peuplé de personnages aux caractères marqués,

certains attachants, d'autres que l'on prend plaisir à détester, d'autres tout en complexité et en ambiguité...

Ophélie est une jeune femme effacée, qui tient à sa tranquilité au début du roman, elle devient plus téméraire,

plus audacieuse, tout au long du roman, elle gagne en matûrité et c'est très agréable de la voir ainsi évoluer.

Thorn... comment le décrire autrement que par "maussade", "revêche", "grognon" ?

Et à la fois, on sent qu'il cache quelque chose, mais très très enfoui...

Un personnage complexe, et malgré ses airs peu amènes, auquel je me suis attaché petit à petit.

 

J'ai vraiment été séduite par ce premier roman, par ces petits détails,

ces coutures de gants que Ophélie machouille quand elle est crispée ou appeurée,

cette écharpe "vivante", ces longs couloirs, toutes ces portes qui recèlent de secrets,

cette vie de Cour quelque peu décadente, ces histoires de Clans, si bien amenées,

la psychologie des personnages, tant principaux que secondaires,

cette cité flottante démentielle, apothéose de l'irréalité et de l'imaginaire,

et il ne me tarde qu'une chose : pouvoir me plonger dans la suite !

 

 

coeurbois

COUP de COEUR !