DSCN8297

Michka

de Marie Colmont, illustré par Olivier Tallec

Editions Flammarion - Père Castor

 

DSCN8298   DSCN8300

Michka est un petit ours beige. Un ours en peluche.

Il parcourt la neige de ses petites pattes, s'éloignant de sa maison, celle de Elisabeth,

sa petite propriétaire, petite fille qui maltraite ses jouets lorsqu'ils ne lui plaisent plus.

Alors Michka, ce matin là, en a eu assez d'être traité ainsi, et s'est sauvé.

DSCN8301   DSCN8302

Mais où va t-il dans ces bois par ce temps si froid ?

Il ne le sait sans doute pas, mais au moins il est libre !

Sa rencontre avec le renne de Noël, au beau pelage blanc, et aux grelots étincelants,

va peut-être tout changer pour Michka...

DSCN8303

 

 

 

DSCN8389

 Marlaguette

de Marie Colmont, illustré par Olivier Tallec

Editions Flammarion - Père Castor

 

DSCN8391   DSCN8392

 Marlaguette s'en allait à la cueillette de champignons dans le bois,

quand tout à coup une bête énorme, grise, poilue, lui sauta dessus et l'emporta pour la croquer.

Mais la petite fille se débattait tant, que le loup se cogna à l'entrée de son refuge, et tomba.

DSCN8394

Il en lâcha Marlaguette, qui s'en réjouit, avant de voir le loup bien mal en point,

une grosse bosse et une écorchure sanguinolente sur le front.

Elle trempa alors son mouchoir dans l'eau de la source toute proche,

et soigna le loup gris, puis lui installa un matelas de feuilles et de mousses bien douillet.

Après plusieurs jours aux bons soins de la fillette, le loup allait bien mieux.

DSCN8397   DSCN8396

Mais la vraie nature du loup n'était pas très loin, et d'avoir croqué un oiseau,

fâcha Marlaguette si sérieusement, qu'elle le bouda, avant de lui pardonner peu après.

Mais pour garder son amitié, le loup promit de ne plus manger de viande,

et ce ne fût pas simple, pour lui, le grand prédateur de la forêt.

Petit à petit le loup s'afaiblissait, il mourrait à petit feu d'aller contre sa nature profonde.

Alors Marlaguette le délia de sa promesse...

 

 

Qui ne connaît pas ces deux contes classiques de Marie Colmont ?

Vous ne reconnaissez pas leurs couvertures, leurs illustrations ? C'est normal !

Si le texte de Marie Colmont, intemporel, est resté le même, c'est Olivier Tallec qui a illustré cette version,

lui donnant à la fois une touche modernisée, et une pincée de poésie et de tendresse supplémentaire.

Ses traits sont délicats, ont la rondeur de l'enfance et de l'insouciance,

ses couleurs sont profondes, égayées d'une touche plus vive par ci par là.

Des illustrations qui subliment ces contes, et nous les rendent plus vivant encore,

alors qu'ils ont une soixantaine d'années déjà !

La superbe qualité de l'édition est aussi à noter, car elle met particulièrement bien en valeur,

ces magnifiques planches, avec un grand format et un dos tissé à motifs.

 

Il n'y a plus qu'à espérer que d'autres grands classiques du catalogue Père Castor,

se verront ainsi magnifiés par le talent de Olivier Tallec.

 

 

Deux gros coups de coeur

coeurbois