DSCN0545

La déclaration des droits des filles / La déclaration des droits des garçons

 

DSCN0546

La déclaration des droits des filles

de Elisabeth Brami,, illustré par Estelle Billon-Spagnol

Editions Talents Hauts avec le soutien d'Amnesty International

DSCN0547   DSCN0550

Les filles comme les garçons ont des droits, mais parfois, dans le quotidien,

on se rend compte que ces droits ne sont pas tout à fait égalitaires,

parfois même ils sont puant de sexisme et de stéréotypes...

Les filles comme les garçons, ont le droit de ne pas ressembler à de petites princesses parfaites,

lisses, bien peignées, elles ont le droit d'être débraillées, d'aimer les salopettes et la bagarre,

le foot, d'aimer courir, sauter, grimper, et pas seulement de faire tournoyer leurs jupes.

Elles peuvent, elles en ont le droit ! , choisir leur métier, que ce soit puéricultrice ou bien pompiers,

elles ont le droit de rêver et d'accomplir milles choses,

et même celles que certains imaginent réservées aux garçons.

Alors les filles, prenez ces droits, adoptez-les, chouchoutez-les, faites-les vôtres !

Que seules les limites de vos envies, de vos rêves, soient un frein,

et pas les limites que la société tentent de vous imposer via son carcan trop souvent sexiste...

DSCN0551   DSCN0552

 

DSCN0553

La déclaration des droits des garçons

de Elisabeth Brami, illustré par Estelle Billon-Spagnol

Editions Talents Hauts avec le soutien d'Amnesty International

DSCN0554   DSCN0558

Si la société impose un diktat stéréotypé aux filles, les garçons n'y échappent pas non plus.

Dès leur plus tendre enfance, ils se doivent d'être de "vrais hommes"...

Rares, trop rares, sont les petits garçons n'ayant jamais entendu "un garçon ça ne pleure pas !"

Pourtant, les garçons ont aussi des droits, tout comme les filles !

Le droit d'aimer le rose, d'aimer la musique classique, d'aimer danser, d'aimer les bébés,

de vouloir porter les cheveux longs, en queue de cheval ou pas, ils ont le droit de rêver à leur avenir,

à ce qu'ils deviendront adultes : informaticien, ou même maïeuticien !

Les garçons ont aussi le droit de pleurer, ou de rire aux éclats, tout comme les filles.

Ils ont le droit d'avoir peur, d'être timide, ou même d'être solitaire.

Les garçons, ces droits sont à vous, mais ils n'existent pas sans vous, c'est à vous de les faire vivre,

faites-les vôtres, vivez-les, respirez-les, semez-les !

DSCN0559   DSCN0560

 

Que ça fait du bien de lire des albums qui remettent à leur place les stéréotypes

les plus éculés, sans même les citer !

Le texte d'Elisabeth brami est délicieusement accompagné des illustrations

pleines d'humour de Estelle Billon-Spagnol, un duo qui fait mouche !

Des albums à offrir à nos loupiots, à tous les loupiots, pour que demain,

les stéréotypes s'envolent loin, loin, très loin... qu'il n'en reste plus que de vagues souvenirs.

 

Coup de coeur

coeurbois

Pour ces deux albums pleins de fraîcheur et de spontanéité,

qui tordent le cou aux idées reçues, aux clichés sexistes.

A mettre dans toutes les mains, petites ou grandes !

 

 

(Petite dédicace à mes loupiots, mon Grand, qui aime tant ses cheveux très longs,

mais entend encore trop souvent des exclamations effarées à ce sujet,

qui pourtant résiste pour ce choix qui est le sien, depuis tant d'années,

mais qui à l'aube de la rentrée en sixième, voit ses certitudes ébranlées,

par la puissance des stéréotypes et des clichés sexistes,

pour ma Grande, qui depuis toute petite adore le noir, pour mademoiselle-7-ans,

qui aime tant le rose et les princesses, pour petite Mini passionnée par les loups,

les livres, les pandas, et les jupes qui tournent !

Faites de ces droits les vôtres mes loupiots !)