DSCN0720

Promenons-nous dans les bois

de Bénédicte Rivière, illustré par Mélanie Allag

Editions L'Elan Vert

 

DSCN0722   DSCN0723

 Promenons-nous dans les bois, pendant que le loup n'y est pas...

Le petit chaperon rouge se promène dans la forêt, chantonnant cette ritournelle gaiement.

Elle croise le chemin d'un lapin, et polie, elle s'adresse gentiment à lui

"- Bonjour, mignon petit lapinou"

Ce à quoi la bestiole à grandes oreilles lui répond, sur un ton inattendu

"Je vais te manger ! J'ai de grandes dents et je suis affamé !"

DSCN0724   DSCN0726

 La fillette est interloquée.

Encore plus lorsque surgit un castor puis un renard, prétendant eux aussi vouloir la grignoter !

Interloquée oui, mais pas apeurée !

"Mais regardez-vous, petites peluches : aucun de vous trois ne me fait peur [...]

Je n'ai peur que du loup, tout le monde le sait !"

Soudain, le loup déboule, le vrai grand méchant loup, lui et ses grandes dents acérées.

S'ensuit un défilé d'animaux qui, chacun leur tour, revendiquent leur droit à croquer le petit chaperon rouge...

DSCN0732

Mais qui est donc celui qui les a tous effrayé ainsi ??!

 

Bénédicte Rivière nous livre là un nouveau détournement du conte si connu du petit chaperon rouge.

Elle y a ajouté une bonne dose d'humour, une pincée de tendresse, et des éléments qui ne manquent

pas de faire mouche auprès des petits : des animaux inoffensifs ou presque

qui jouent les caïds de la forêt, certains animaux en total décalage avec le conte

originel et les lieux, et une chute inattendue et drôle.

Son petit chaperon est un concentré d'espièglerie !

Les illustrations de cet album sont pétillantes, pleines d'énergie et de tendresse,

la marque de fabrique de Mélanie Allag. Un vrai bonheur pour les yeux !

 

La chute de cette histoire m'a fait penser inévitablement à un de nos albums préférés,

l'excellentissime "C'est moi le plus fort" de Mario Ramos, un hommage peut-être ?

Petite Dernière, désormais 5 ans, y a pensé immédiatement, et comme il s'agit d'un de ses

albums préférés, elle a rangé "Promenons-nous dans les bois" tout à côté,

pour pouvoir, comme elle le fait avec l'album de M. Ramos, le relire encore et encore,

tout en pouffant de rire devant ce lapin trop sûr de lui, ou cette poule ambitieuse.

 

Un très chouette petit album, un conte détourné drôle et tendre !