DSCN1686

Mémé Dusa

de Anne Schmauch, illustré par Katherine Ferrier

Editions Sarbacane - Collection Pépix

 

DSCN1687   DSCN1688

 Hélène surprend une conversation bizarre entre ses parents :

c'est les vacances de printemps, ils doivent travailler, et doivent donc trouver

quelqu'un qui puisse s'occuper d'elle et son frère Hector... Jusque là, rien que de très banal !

Jusqu'à ce qu'ils se mettent à parler de Mémé, cette même Mémé que les enfants n'ont

jamais rencontré car elle ne quitte pas son logis, cette même Mémé que maman semble

d'habitude trouver totalement infréquentable...

Et là d'un coup, ils veulent les envoyer dans le Sud de la France, chez la fameuse Mémé !

Encore heureux, Papy sera là lui, et lui, ils le connaissent.

Le voyage en lui-même est déjà une aventure : ils voyagent seuls, Papy a oublié de venir

les prendre à l'arrêt du train, et ils doivent donc suivre les instructions de maman "au cas où",

c'est à dire traverser un champ de blé puis un brouillard épais et quelque peu incongru par cette température.

DSCN1689   DSCN1690

Les deux enfants ne sont pas au bout de leur peine.

Arrivés à la maison, ils découvrent une dame à la carrure imposante, habillée d'une toge,

coiffée très bizzarement (ses cheveux ? Ils bougent !) et des lunettes noires vissées sur le nez.

L'intérieur de la maison est tout aussi hostile que leur grand-mère... statues brisées et araignées à gogo !

Quant à Papy, aucune trace de lui...

Où est-il donc passé ? Pourquoi leur grand-mère est-elle si acariâtre ? (méchante même !)

Et si maman leur avait caché bien plus que sa propre mère, si elle leur avait

caché d'où elle vient ?

 

Quelle histoire !

Attention humour à gogo, second degré, personnages attachants, rigolades,

crasses et chamailleries fraternelles !

J'avoue avoir passé un très bon moment de lecture, un chouette moment de détente,

en compagnie d'Hélène, gamine de 8 ans peureuse et curieuse (mais qui va "grandir" dans cette aventure)

et de son grand frère Hector, garnement qui asticote sans cesse sa petite soeur

(mais se retrouve pris à son propre jeu quand elle décide de répliquer à sa façon).

Quant à Mémé Dusa, quelle drôle de bonne femme : aigrie, méchante, oui mais...

Que pourrait-on attendre de la véritable, la terrifiante Médusa ?!

Après tout, c'est comme ça qu'on l'aime !

 

Mademoiselle-8-ans a adoré que ce soit Hélène la narratrice, mais que parfois son frère

prenne les commandes du récit.

Même Médusa fait une incursion brève mais indispensable en tant que narratrice-éclair.

Elle a beaucoup ri avec le test pour détecter les aînés "Relou Number One"

(Elle y a retrouvé ses deux aînés paraît-il mais s'y es retrouvée quand même un peu aussi).

Elle a adoré les titres de chapitres, et peut-être encore plus leurs sous-titres, toujours très drôles.

Autre détail qui a son importance, on a toutes les deux craqué pour les illustrations, de

Katherine Ferrier, qui ont accompagné le récit : un trait vif, dynamique et plein d'humour

en totale corrélation avec le texte !

Et puis détourner la mythologie grecque, s'amuser à la secouer, la dépoussiérer,

et même ne pas hésiter à la rendre drôle et décalée... il fallait oser.

Et ça marche !

Alors oui, nous sommes fans de Mythologie grecque à la maison, mais je n'ai aucun doute

sur le fait que le roman soit accessible même aux petits lecteurs qui n'ont encore

aucune notion ou connaissance à ce sujet, car dans le fil du récit, les personnages sont "expliqués".

 

En bref ?

Encore un très bon titre de la collection Pépix, dont la marque de fabrique

semble être l'esprit loufoque et drôle, un brin décalé, une ligne éditoriale qui fait mouche chez nous !